3 juillet 2018 / Centrale nucléaire Bugey, Auvergne-Rhône-Alpes, France

Action Greenpeace : Superman survole la centrale nucléaire du Bugey et s’y crashe 

Ce matin un premier drone transformé en Superman et piloté par des militant-e-s de Greenpeace France a survolé la centrale de Bugey, à une trentaine de kilomètres à vol d’oiseau de Lyon.

Après l’avoir fait entrer dans la zone interdite de survol, les militant-e-s l’ont volontairement fait s’écraser contre le mur de la piscine d’entreposage de combustible usé, accolée au réacteur 2.

Quelques temps plus tard, un second aeronef radiocommandé par les militant-e-s de Greenpeace France a également pu survoler la zone et s’écraser sur le même mur, sans être inquiété par la sécurité d’EDF.

Cette action démontre une nouvelle fois l’extrême vulnérabilité de ce type de bâtiment, qui est pourtant celui qui contient le plus de radioactivité dans une centrale nucléaire.

Les photos et vidéos sont téléchargeables jusqu”au 17 juillet 2018.

L'utilisation des images est soumise à des droits d'auteurs. Mention du copyright © auteur / Greenpeace obligatoire.

© Nicolas Chauveau / Greenpeace

PREMIER CRASH :
Un drone transformé en Superman et piloté par des militant-e-s de Greenpeace France a survolé la centrale de Bugey et s’est écrasé contre le mur de la piscine d’entreposage de combustible usé. Cette action démontre l’extrême vulnérabilité de ce bâtiment qui contient le plus de radioactivité dans une centrale nucléaire.

jpg / 5 mo

© Nicolas Chauveau / Greenpeace

PREMIER CRASH :
Un drone transformé en Superman et piloté par des militant-e-s de Greenpeace France a survolé la centrale de Bugey et s’est écrasé contre le mur de la piscine d’entreposage de combustible usé. Cette action démontre l’extrême vulnérabilité de ce bâtiment qui contient le plus de radioactivité dans une centrale nucléaire.

jpg / 2 mo

© Nicolas Chauveau / Greenpeace

PREMIER CRASH :
Un drone transformé en Superman et piloté par des militant-e-s de Greenpeace France a survolé la centrale de Bugey et s’est écrasé contre le mur de la piscine d’entreposage de combustible usé. Cette action démontre l’extrême vulnérabilité de ce bâtiment qui contient le plus de radioactivité dans une centrale nucléaire.

jpg / 1 mo

© Nicolas Chauveau / Greenpeace

PREMIER CRASH :
Un drone transformé en Superman et piloté par des militant-e-s de Greenpeace France a survolé la centrale de Bugey et s’est écrasé contre le mur de la piscine d’entreposage de combustible usé. Cette action démontre l’extrême vulnérabilité de ce bâtiment qui contient le plus de radioactivité dans une centrale nucléaire.

jpg / 4 mo

PREMIER CRASH :
Un drone transformé en Superman et piloté par des militant-e-s de Greenpeace France a survolé la centrale de Bugey et s’est écrasé contre le mur de la piscine d’entreposage de combustible usé. Cette action démontre l’extrême vulnérabilité de ce bâtiment qui contient le plus de radioactivité dans une centrale nucléaire.

vidéo / 232 mo / 1 min. 4

PREMIER CRASH :
Un drone transformé en Superman et piloté par des militant-e-s de Greenpeace France a survolé la centrale de Bugey et s’est écrasé contre le mur de la piscine d’entreposage de combustible usé. Cette action démontre l’extrême vulnérabilité de ce bâtiment qui contient le plus de radioactivité dans une centrale nucléaire.

pdf / 392 ko

© Nicolas Chauveau / Greenpeace

DEUXIEME CRASH :
Un aéronef radiocommandé piloté par des militant-e-s de Greenpeace France a survolé la centrale de Bugey et s’est écrasé contre le mur de la piscine d’entreposage de combustible usé. Cette action démontre l’extrême vulnérabilité de ce bâtiment qui contient le plus de radioactivité dans une centrale nucléaire.

jpg / 3 mo

© Nicolas Chauveau / Greenpeace

DEUXIEME CRASH :
Un aéronef radiocommandé piloté par des militant-e-s de Greenpeace France a survolé la centrale de Bugey et s’est écrasé contre le mur de la piscine d’entreposage de combustible usé. Cette action démontre l’extrême vulnérabilité de ce bâtiment qui contient le plus de radioactivité dans une centrale nucléaire.

jpg / 3 mo

© Nicolas Chauveau / Greenpeace

DEUXIEME CRASH :
Un aéronef radiocommandé piloté par des militant-e-s de Greenpeace France a survolé la centrale de Bugey et s’est écrasé contre le mur de la piscine d’entreposage de combustible usé. Cette action démontre l’extrême vulnérabilité de ce bâtiment qui contient le plus de radioactivité dans une centrale nucléaire.

jpg / 4 mo

DEUXIEME CRASH :
Deuxième survol et deuxième crash d'un avion radiocommandé par les activistes de Greenpeace, ce matin, à la Centrale nucléaire de Bugey. A nouveau, il n'y a eu aucune réaction de la part de la protection du site d'EDF. Les militants de Greenpeace ont donc montré à deux reprises dans une même matinée la vulnérabilité des piscines d'entreposage de combustible usé.

vidéo / 71 mo / 19 sec.