12 octobre 2021 / Chatillon

[Action] Devant le siège d’Orano, Greenpeace dénonce les exports de déchets nucléaires français vers la Russie

Ce matin, à 8h15, des militantes et militants de Greenpeace France ont disposé une quinzaine de fûts métalliques faisant figurer un symbole radioactif devant l’entrée du groupe nucléaire Orano à Châtillon, au Sud de Paris, pour protester contre l’envoi d’uranium usé français en Sibérie.

Les photos et vidéos sont téléchargeables jusqu”au 26 octobre 2021.

L'utilisation des images est soumise à des droits d'auteurs. Mention du copyright © auteur / Greenpeace obligatoire.

© Victor Point / Greenpeace

Les militantes et militants de Greenpeace France ont disposé une quinzaine de fûts métalliques faisant figurer un symbole radioactif devant l’entrée du groupe nucléaire Orano à Châtillon, au Sud de Paris, pour protester contre l’envoi d’uranium usé français en Sibérie.

jpg / 1 mo

© Victor Point / Greenpeace

Les militantes et militants de Greenpeace France ont disposé une quinzaine de fûts métalliques faisant figurer un symbole radioactif devant l’entrée du groupe nucléaire Orano à Châtillon, au Sud de Paris, pour protester contre l’envoi d’uranium usé français en Sibérie.

jpg / 2 mo

© Victor Point / Greenpeace

Les militantes et militants de Greenpeace France ont disposé une quinzaine de fûts métalliques faisant figurer un symbole radioactif devant l’entrée du groupe nucléaire Orano à Châtillon, au Sud de Paris, pour protester contre l’envoi d’uranium usé français en Sibérie.

jpg / 1 mo

© Victor Point / Greenpeace

Les militantes et militants de Greenpeace France ont disposé une quinzaine de fûts métalliques faisant figurer un symbole radioactif devant l’entrée du groupe nucléaire Orano à Châtillon, au Sud de Paris, pour protester contre l’envoi d’uranium usé français en Sibérie.

jpg / 1 mo

© Victor Point / Greenpeace

Les militantes et militants de Greenpeace France ont disposé une quinzaine de fûts métalliques faisant figurer un symbole radioactif devant l’entrée du groupe nucléaire Orano à Châtillon, au Sud de Paris, pour protester contre l’envoi d’uranium usé français en Sibérie.

jpg / 2 mo

© Greenpeace

Chargement d'un cargo dans le port du Havre dans le cadre du transport d’uranium usé entre la France et la Russie en 2021

jpg / 9 mo

© Greenpeace

Transport ferroviaire d’uranium usé entre la France et la Russie en 2021

jpg / 9 mo

© Greenpeace

Transport ferroviaire d’uranium usé entre la France et la Russie en 2021

vidéo / 54 mo / 26 sec.

© Greenpeace

Transport ferroviaire d’uranium usé entre la France et la Russie en 2021

vidéo / 80 mo / 39 sec.

© Greenpeace

Action Greenpeace dénonçant le transport d’uranium usé entre la France et la Russie en 2010

vidéo / 93 mo / 0 sec.

© Pierre Gleizes / Greenpeace

Action Greenpeace dénonçant le transport d’uranium usé entre la France et la Russie en 2010

jpg / 2 mo

© Pierre Gleizes / Greenpeace

Action Greenpeace dénonçant le transport d’uranium usé entre la France et la Russie en 2010

jpg / 2 mo

© Pierre Gleizes / Greenpeace

Action Greenpeace dénonçant le transport d’uranium usé entre la France et la Russie en 2010

jpg / 3 mo

© Greenpeac

Communiqué de presse 12/10/2021

pdf / 275 ko