/

[Action] Greenpeace entame le démontage de la centrale de Tricastin, périmée et dangereuse

Plusieurs dizaines de militant-es de Greenpeace France se sont introduits sur le site nucléaire de Tricastin le vendredi 21 Février 2020 à 7h10 pour alerter sur le vieillissement de la centrale nucléaire et exiger sa fermeture au plus tôt.

L'utilisation des images est soumise à des droits d'auteurs. Mention du copyright © auteur / Greenpeace obligatoire.

© Greenpeace

Ce matin, à 7h10, plusieurs dizaines de militant-es de Greenpeace France se sont introduits sur le site de Tricastin, dans le département de la Drôme pour alerter sur le vieillissement de la centrale nucléaire et exiger sa fermeture au plus tôt.

vidéo / 378 mo / 5 min. 7

© Greenpeace

A l’intérieur du site, d’autres militants ont déployé des banderoles « Centrale périmée » de 22 mètres de large pointant vers un des réacteurs. Le bâtiment d’une des piscines d’entreposage de combustible usagé a été entouré de rubalise « Démantèlement en cours ».

jpg / 2 mo

© Greenpeace

A l’intérieur du site, d’autres militants ont déployé des banderoles « Centrale périmée » de 22 mètres de large pointant vers un des réacteurs. Le bâtiment d’une des piscines d’entreposage de combustible usagé a été entouré de rubalise « Démantèlement en cours ».

jpg / 2 mo

© Greenpeace

A l’intérieur du site, d’autres militants ont déployé des banderoles « Centrale périmée » de 22 mètres de large pointant vers un des réacteurs. Le bâtiment d’une des piscines d’entreposage de combustible usagé a été entouré de rubalise « Démantèlement en cours ».

jpg / 3 mo

© Greenpeace

A l’intérieur du site, d’autres militants ont déployé des banderoles « Centrale périmée » de 22 mètres de large pointant vers un des réacteurs. Le bâtiment d’une des piscines d’entreposage de combustible usagé a été entouré de rubalise « Démantèlement en cours ».

jpg / 6 mo

© Greenpeace

A l’intérieur du site, d’autres militants ont déployé des banderoles « Centrale périmée » de 22 mètres de large pointant vers un des réacteurs. Le bâtiment d’une des piscines d’entreposage de combustible usagé a été entouré de rubalise « Démantèlement en cours ».

jpg / 6 mo

© Greenpeace

A l’intérieur du site, d’autres militants ont déployé des banderoles « Centrale périmée » de 22 mètres de large pointant vers un des réacteurs. Le bâtiment d’une des piscines d’entreposage de combustible usagé a été entouré de rubalise « Démantèlement en cours ».

jpg / 6 mo

© Greenpeace

A l’intérieur du site, d’autres militants ont déployé des banderoles « Centrale périmée » de 22 mètres de large pointant vers un des réacteurs. Le bâtiment d’une des piscines d’entreposage de combustible usagé a été entouré de rubalise « Démantèlement en cours ».

jpg / 2 mo

© Andrea Olga Mantovani / Greenpeace

Site périmé, travaux en cours ! Aux couleurs de l’entreprise « Tricasto », des activistes non-violents ont balisé les lieux et démarré symboliquement le démantèlement de Tricastin avec deux engins de chantier, des brouettes et des marteaux géants.

jpg / 4 mo

© Andrea Olga Mantovani / Greenpeace

Site périmé, travaux en cours ! Aux couleurs de l’entreprise « Tricasto », des activistes non-violents ont balisé les lieux et démarré symboliquement le démantèlement de Tricastin avec deux engins de chantier, des brouettes et des marteaux géants.

jpg / 4 mo

© Andrea Olga Mantovani / Greenpeace

Site périmé, travaux en cours ! Aux couleurs de l’entreprise « Tricasto », des activistes non-violents ont balisé les lieux et démarré symboliquement le démantèlement de Tricastin avec deux engins de chantier, des brouettes et des marteaux géants.

jpg / 3 mo

© Andrea Olga Mantovani / Greenp

Site périmé, travaux en cours ! Aux couleurs de l’entreprise « Tricasto », des activistes non-violents ont balisé les lieux et démarré symboliquement le démantèlement de Tricastin avec deux engins de chantier, des brouettes et des marteaux géants.

jpg / 3 mo

© Andrea Olga Mantovani / Greenpeace

Site périmé, travaux en cours ! Aux couleurs de l’entreprise « Tricasto », des activistes non-violents ont balisé les lieux et démarré symboliquement le démantèlement de Tricastin avec deux engins de chantier, des brouettes et des marteaux géants.

jpg / 4 mo

© Andrea Olga Mantovani / Greenp

Site périmé, travaux en cours ! Aux couleurs de l’entreprise « Tricasto », des activistes non-violents ont balisé les lieux et démarré symboliquement le démantèlement de Tricastin avec deux engins de chantier, des brouettes et des marteaux géants.

jpg / 4 mo